2. Formes de violence

La violence conjugale peut prendre une ou plusieurs formes :

Violence physique Gifler sa partenaire, lui donner des coups de poing ou de pied, lui tordre le bras, la mordre, l'attacher, la pousser, la bousculer, pointer une arme en sa direction, la brûler, la blesser avec un couteau ou un autre objet, la priver de ses médicaments, etc. La violence physique peut entraîner la mort. Violence sexuelle Violer ou forcer sa partenaire à participer à des actes sexuels contre son gré ou qu'elle n'aime pas : la brutaliser lors de rapports sexuels en la ligotant ou en la pénétrant d'objets contre son gré; la forcer à visionner du matériel pornographique ou à se soumettre à la prostitution ou à la production de matériel pornographique. Violence économique Contrôler les finances du couple, refuser de donner à sa partenaire l'argent personnel qui lui revient, l'empêcher de travailler, d'étudier ou exercer un contrôle très rigide sur les dépenses ou point de priver sa partenaire de certains besoins essentiels comme l'alimentation, le logement l'habillement... Violence psychologique Exercer un contrôle sur l'emploi du temps, les activités et même sur l'apparence physique de sa partenaire (par ex. façon dont elle se coiffe, s'habille, son poids). Imposer des limites sur les liens extérieurs au couple (par ex. empêcher les visites ou les contacts téléphoniques avec les membres de sa famille, les amis(es), les collègues). Suivre sa partenaire partout où elle va, ne jamais la laisser seule lors de rencontres à l'extérieur, ouvrir son courrier, ses courriels, etc. Isoler sa partenaire. Détruire les objets qui lui sont précieux. Menacer de blesser ou d'enlever ses enfants. Menacer de la blesser. Faire des scènes de jalousie à sa partenaire, la blâmer, lui dire qu'elle est folle ou que tout le monde croit qu'elle est folle. Faire du chantage émotif à propos du suicide. Priver sa partenaire systématiquement de sexe ou d'affection, l'ignorer. Violence verbale Critiquer sa partenaire, lui faire des reproches injustifiées, hurler ou crier après sa partenaire, se moquer de ses goûts et de ses choix, etc.