7. Signaler l'incident

La décision de rapporter une agression sexuelle à la police et d'entreprendre une action judiciaire peut être très difficile à prendre. Après une agression, on cherche davantage à oublier et à reprendre le cours « normal » de sa vie. Ainsi, il n'est pas facile d'envisager toutes les procédures judiciaires et ce qu'elles comportent. Cependant, dénoncer l'agression peut vous libérer et aider à prévenir d'autres agressions sexuelles. Avant de prendre votre décision, tentez de répondre aux questions suivantes :
  • Quel genre d'appui allez-vous avoir tout au long de ces procédures?
  • Êtes-vous prête à supporter la lenteur des procédures judiciaires?
  • Êtes-vous capable d'obtenir la sécurité et la protection dont vous avez besoin si votre agresseur vous menace de représailles?
  • Avez-vous conscience des interrogatoires que vous risquez de vivre durant un procès?
  • Pensez-vous que votre agresseur sera reconnu coupable?
D'autres faits dont vous devez tenir compte :
  • La plupart des agressions sexuelles ne sont pas rapportées à la police
  • Les femmes qui on été agressées sexuellement par un étranger sont plus susceptibles de signaler à la police
  • Seulement 1% des femmes qui on été violées par une connaissance (l'agressions sexuelle la plus commune) la rapporte à la police.
Enfin, rapporter que vous avez été victime d'une agression sexuelle à la police demande beaucoup de courage. Par ailleurs, plus que nous parlons et plus que nous dénonçons les agressions sexuelles, plus nous contribuons à changer les attitudes de la population à ce sujet et aidons à les combattre. Source : Les Presses de la Santé de Montréal (1993), L'agression sexuelle, p. 15-20.