5. Que faire?

Si vous avez été victime d'une agression sexuelle, vous pouvez poser plusieurs gestes, mais premièrement rappelez-vous que :
  • Vous n'êtes pas la cause de l'agression sexuelle. Ce n'est pas votre faute
  • Vous n'avez pas à être blâmée pour cette agression
  • Personne n'a le droit d'imposer à une autre personne une activité sexuelle non désirée
  • Vous n'êtes pas seule. Vous pouvez trouver de l'aide
  • L'agresseur, et non la victime, est responsable de ses actes
  • Vous n'avez pas à avoir honte d'en parler ou de chercher de l'aide
Vous pouvez choisir d'en parler à une personne de confiance, comme une amie intime, un parent, un membre de la famille ou vous pouvez communiquez avec :
  • Un Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuels
  • Une maison d'hébergement pour Femmes violentées
  • Un service de consultation pour les femmes
  • Une ligne d'écoute et de soutien pour les femmes
  • Une thérapeute, une intervenante, une travailleuse sociale
  • Une infirmière ou votre médecin de famille
  • Une avocate ou l'aide juridique, etc.
Vous pouvez aussi choisir d'en parler à la police. Il y a bien des façons de signaler une agression sexuelle à la police :
  • La déclaration pour le dossier
  • La déclaration en vue d'un procès
  • La déclaration par une tierce personne
  • La déclaration pour la compilation de statistiques
Même si c'est difficile de dire que vous avez été victime d'agression sexuelle, cela peut vous libérer et faire en sorte que justice soit faite. Ce geste peut aussi aider à prévenir d'autres agressions sexuelles. Vous pouvez décider de passer un examen médical, même si vous n'avez pas de blessures évidentes, et ce, pour plusieurs raisons :
  • Vérifier les risques de blessures et de lésions internes
  • Éviter une grossesse non désirée
  • Permettre le dépistage des infections transmises sexuellement
  • Appuyer une accusation contre votre agresseur. Dans ce cas, un examen médical peut s'avérer nécessaire pour recueillir des éléments de preuve médico-légale
Il est important de PENSER À VOUS :
  • Bâtissez un réseau de soutien
  • Mangez bien, régulièrement et faites de l'exercice. Ceci vous aidera à combattre le stress
  • Continuez à faire des activités qui vous plaisent et qui vous détendent. Vous avez le droit de vous amuser, d'avoir du plaisir et d'être heureuse
  • Évitez la consommation excessive de médicaments, de drogues ou d'alcool
  • Contactez les ressources disponibles dans votre communauté pour recevoir de l'aide