2. Formes d'agression sexuelle

L'agression sexuelle peut prendre une ou plusieurs formes :

Le harcèlement sexuel Le harcèlement sexuel prend souvent la forme de commentaires de nature sexuelle, d'avances sexuelles, de gestes sexuels, d'une demande de faveurs sexuelles en échange de cadeaux, de sifflement, de regards suggestifs ou même, de menaces faites à la victime. Ces gestes sont non désirés et viennent généralement d'une personne qui détient un pouvoir ou une autorité par rapport à la victime. Tous ces événements contribuent à créer un environnement hostile et intimidant pour les femmes. Les attouchements Les attouchements sont des touchers ou des gestes sexuels (baisers forcés, attouchements sur les seins, les fesses, les organes génitaux, etc.) imposés sur une personne contre son gré et sans son consentement. L'inceste L'inceste est une relation de nature sexuelle imposée à un enfant par un adulte de sa famille (père, frère, grand-père, oncle, etc.), souvent en position d'autorité. Habituellement, l'inceste s'installe sur une base régulière à l'insu des autres membres de la famille. L'enfant se tait de peur qu'on l'accuse de mentir ou sous l'effet des menaces de l'agresseur. L'inceste est tabou dans la plupart des communautés et demeure souvent un lourd secret de famille. Enfin, c'est l'une des formes les plus courantes d'agression sexuelle contre les enfants. Le viol Lorsqu'une victime est forcée d'avoir une relation sexuelle (pénétration quelconque avec pénis, doigt ou objet) contre son gré ou sa volonté, il s'agit d'un viol. Celui-ci peut être commis par un conjoint, un copain, un ami, une connaissance ou un étranger. Le viol collectif Le viol collectif se produit lorsque deux personnes ou plus agressent de façon sexuelle une ou plusieurs victimes. Ce type de viol est souvent prémédité et se produit généralement sous l'influence des pairs. Il y a des organisations masculines qui pratiquent le viol collectif lors des rites d'initiation des nouveaux membres. Le viol collectif est aussi une façon d'exercer un pouvoir sur les femmes ou d'imposer une autorité sur elles. L'abus rituel L'abus rituel se caractérise par les actes répétitifs et méthodiques qui englobent souvent l'agression physique, psychologique, émotionnelle et sexuelle des femmes au sein d'une secte ou d'un culte. L'abus rituel est généralement exercé par des cultes où les victimes sont forcées de participer aux pratiques sexuelles du culte ou du groupe. Dans ces rituels, la victime perd son autonomie, son indépendance de pensée au profit de la croyance commune et de la confiance dont elle investit l'autorité spirituelle au sein du groupe. Les mutilations génitales Les mutilations génitales consistent à l'excision ou l'ablation d'une ou de plusieurs parties des organes génitaux chez les jeunes filles âgées entre 8 semaines et 14 ans. Ces pratiques sont interdites au Canada, mais elles sont répandues à travers le monde.